Retour à l'histoire du Bief

  • Le BIEF l'éthymologie

Selon son éthymologie le mot  signifie : une portion artificialisé d'un cours d'eau, en particulier un canal qui alimente en eau les moulins. En regardant même à l'heure actuelle la configuration géographique du lieu on peut facilement se rendre compte que le nom n'est pas usurpé et qu'il conserve encore sous de nombreux aspects les caractéristiques de son nom.

  • Le BIEF sa situation

Sa situation et son orientation en ont fait longtemps un lieu privilégié pour la culture notamment la vigne, mais récemment les cultures maraîchères y prenaient encore une place importante selon les dires de témoins ayant connu le BIEF avant que la construction de nos maisons ne débute. Si l'on se penche sur les cartes anciennes à notre disposition nous pouvons nous rendre compte que la situation du bief actuel le placait au carrefour de l'économie de Gravigny Balizy Chilly-Mazarin Morangis Epinay sur Orge Longjumeau.

Avec Gravigny et Balizy, parce qu'il se trouve sur le chemin de jonction entre les 2 hameaux. Avec Chilly-Mazarin et Morangis, parce que son chemin actuel dit du moulin le relie directement aux 2 chateaux  A Epinay sur Orge par l'actuel et très utile rue de Savigny à la suite duquel se trouve le chemin de Gravigny à Charaintru. Et bien entendu avec Longjumeau par l'actuelle rue Rameau qui entre ses numéro 8 et 10 situe la position du BIEF.

  • Le BIEF de nos jours

Avant l'époque de la construction de la résidence du Bief, le terrain était morcelé entre de nombreux propriétaires.
La vente de ces divers terrains a permi de constituer une propriété de 6 hectares qui fut dès le début répartie en 3 tiers : le premier de 2 hectares composant la voirie, le second de 2 hectares aussi constituant pour sa part les espaces verts, et le troisième tiers de 2 hectares réservé à la construction des habitations que nous connaissons encore à l'heure actuelle.

 

Epoque ancienne
© 2018 ASLRB